lundi 12 juin 2017

Tobias Richter versus Aviel Cahn


Tobias Richter qui dirige le Grand Théâtre de Genève depuis 2009 avait annoncé dès l'automne dernier son désir de prendre sa retraite en juin 2019, laissant assez de temps pour le recrutement de son successeur. C'est chose faite désormais, avec la nomination de Aviel Cahn à la tête de l'institution lyrique genevoise, qui prendra ses fonctions en juillet 2019. 

Directeur de l'Opéra des Flandres depuis 2009, Aviel Cahn défend une vision engagée. Juriste et mélomane à la fois, il est aussi décrit comme un limier redoutable. Son parcours est impressionnant : né à Zurich, il quitte la Suisse à 26 ans pour gérer les relations internationales de l’Orchestre symphonique de Beijing, puis se charge du casting à l’Opéra de Finlande avant de diriger l’Opéra de Berne et l'Orchestre de chambre de Zurich. À 34 ans, il est nommé directeur de l’Opéra des Flandres à Anvers et Gand.

Tobias Richter quant à lui fait la couverture du numéro de juin de la revue Scènes magazine. Pour sa prochaine - et donc avant dernière - saison à la tête de l'institution lyrique genevoise, il est interviewé sur les choix de sa programmation. Elle doit tenir compte des contraintes du théâtre éphémère de l'Opéra des Nations, une situation qui ne lui déplait pas, car la simplicité du cadre scénique lui donne des idées. Telle cette trilogie de Figaro qui ouvrira la saison : trois opéras autour du très populaire personnage de Beaumarchais seront donnés sur trois jours. Ainsi la scène doit pouvoir s'adapter facilement aux différentes intrigues du Barbier de Séville de Rossini, des Noces de Figaro de Mozart et de Figaro gets a divorce, un opéra contemporain d'Elena Langer. 

Encore durablement émerveillée par le précédent cycle qu'il nous avait concocté autour de la tétralogie de Wagner en 2014, je me réjouis fort de cette originale initiative. Cette fois-ci ce sera sur un mode plus léger !

Autre particularité de la saison 2017-2018 : le directeur se change en metteur en scène. C'est la pièce centrale du triptyque - Les Noces de Figaro de Mozart - que Tobias Richter mettra en scène, fort de sa carrière en Europe, où il a monté de nombreux spectacles.

 Tobias Richter à l'Opéra des Nations. Image Keystone

Retour dans les murs du vénérable bâtiment rénové de la Place Neuve dès septembre 2018 : Tobias Richter y programmera son ultime saison puis passera le relais à Aviel Cahn... une nouvelle étape à composer !


Disponibilité Noces de figaro
Disponibilité Barbier de Séville

 Tullia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire