mercredi 24 décembre 2014

Noël de musique indienne

J'ai eu la chance de visiter en Inde le Ganga Learning Centre, dirigé par un musicien tabliste indien, Mani Shankar Tripathi. Je vous propose ainsi un Noël indien, avec des méthodes et partitions pour instruments traditionnels de musique classique indienne, à savoir les tablas, le sitar, le mridangam, la veena, le shehnai...



Pourquoi un Noël indien ? Simplement afin de relayer une demande de soutien lancée pour la création d'une académie de musique destinée aux plus pauvres et aux exclus de l'éducation musicale en Inde, au sein du Ganga Learning Centre. Offrez un instrument de musique!



Le Ganga Learning Centre est une modeste ONG dont le projet est de soutenir des familles défavorisées. Le centre accueille une vingtaine d'enfants éduqués et scolarisés durant deux ans, en vue de leur intégration dans une école officielle ensuite. En parallèle leurs mères sont formées et intégrées à un atelier de couture, situé sous la salle de classe, permettant ainsi à ces femmes de générer un revenu pour l'école, d'une part, et surtout de prendre en charge l'écolage et la responsabilité de l'éducation de leurs enfants, d'autre part. Les femmes reçoivent également, tout comme leurs enfants, des cours d'anglais et d'informatique. L'Académie de musique sera un "plus" en attente de vos dons.

Vous pouvez soutenir ce projet en consultant le site internet ou la page facebook du Ganga Learning Center, ou en contactant la directrice financière basée en Allemange (deutsh/engl.) : bhavani@gangalearningcentre.org

Joyeux Noël !

Disponibilité
Tullia


lundi 15 décembre 2014

Schott world music

En ces temps où le ciel est plus proche de nos pieds que de la stratosphère, rien de tel que de s'évader sous d'autres latitudes - peut-être plus ensoleillées - et en musique.

Schott édite une magnifique série "World music" dont vous trouvez une vingtaine de titres dans la collection de la Bibliothèque musicale. 

Avec une couverture bigarée et dépaysante, chaque partition propose des airs traditionnels, de niveaux différents, avec des conseils stylistiques, des informations historiques. Un disque permet d'écouter tous les morceaux.

Selon la partition que vous emprunterez, vous voyagerez ainsi en Argentine, Brésil, Mexique, Irlande, Hongrie, Angleterre, France, Scandinavie, Ecosse, Corée, Inde... (avec quelques exemples musicaux directement en ligne pour certains pays) au son du piano, violon, violoncelle, accordéon, flûte, flûte à bec ou ukulele.

 
Bon voyage !

Disponibilité

Fabienne

jeudi 11 décembre 2014

A l'affiche : Offenbach au Grand Théâtre



La Grande Duchesse compte parmi les grands succès du 19e siècle


Le Grand Théâtre termine l'année avec Jacques Offenbach et La grande Duchesse de Gérolstein. L'opéra-bouffe n'a plus été joué sur la scène de la Place de Neuve depuis 38 ans contrairement à d'autres opéras d'Offenbach repris régulièrement.

Petit retour en arrière pour constater qu'en 1867, année de sa création, il en a été tout différemment. La Scène, feuille suisse, littéraire, artistique et théâtrale, conservée à la bibliothèque nous permet de constater de la grande activité "offenbachienne" au Théâtre de Genève entre 1865 et 1880. Pour exemple, Barbe-Bleue et La grande Duchesse de Gérolstein furent représentés à Genève, les mêmes années qu'à Paris, soit 1866 pour le premier, et 1867 pour le second.  
La Scène nous permet aujourd'hui d'avoir connaissance de l'ampleur de ces succès. En 1868, La Belle Hélène, La Grande duchesse de Gérolstein et La Vie parisienne atteignent respectivement 292, 243 et 293 représentations dans la capitale. 
A Genève, le succès de ces œuvres est notoire. La Belle Hélène est représentée plus de 28 fois en quelques semaines entre octobre 1865 et mars 1866. Quant à La grande Duchesse, La Scène du 24 octobre 1867 rend compte de la soirée de création :
C'est une véritable solennité que la représentation à laquelle nous avons assisté avant-hier soir mardi. Il serait difficile de rendre la curiosité empressée du public pour entendre la nouvelle composition musicale de M. Jacques Offenbach [...]. Commencée à huit heures, la pièce s'est terminée vers minuit, au bruit des applaudissements et des rappels, après avoir, pendant près de quatre heures, provoqué des éclats de rire interrompus seulement par des bravos répétés des spectateurs.
Le 27, on peut lire :

La seconde et troisième représentations de la Grande Duchesse n'ont fait que confirmer la réussite de la première, c'est un réel et grand succès d'artistes et de pièce, l'exécution est homogène, la mise en scène splendide, en un mot tout contribue à la vogue de cet ouvrage, qui atteindra un nombre fabuleux de représentations. Parmi les morceaux les plus remarqués nous citerons : la chanson : "Ah que j'aime les militaires" dite par Mlle Geoffroy avec un brio parfait...
L'opéra-bouffe est repris successivement en 1870, 1871, 1872, 1874, 1875 et 1889.
 
Décors de Chantal Thomas

Ces prochains jours, c'est dans une mise en scène de Laurent Pelly, avec Ruxandra Donose dans le rôle-titre que les Genevois pourront le (re-)découvrir.

Le dossier pédagogique conçu par le Grand Théâtre est disponible ici, complété par l'interview du metteur en scène dans le dernier Act O.
Et, pour ceux qui n'iront pas, une retransmission aura lieu mercredi 17 décembre où France-Musique consacrera la journée au Grand Théâtre.

Disponibilité

Muriel

lundi 8 décembre 2014

Brève : les questions musicales d'Interroge

Après plus d'une année de fonctionnement, la base de connaissances d'Interroge permet la consultation de toutes les questions posées. Celles concernant la musique sont accessibles ici.



Et pour qu'est-ce que le rythme ?, la réponse est

Les archives d'Interroge donnent accès, quant à elles, à toutes les réponses, traitant de sujets allant de l'Administration à la Zoologie !


Muriel

lundi 1 décembre 2014

Nouveauté : un piano silencieux en salle de lecture

Ce clavier est à vous !

Un  piano "silencieux" est à votre disposition à la Bibliothèque musicale, accès libre et gratuit pour tous publics durant les heures d'ouverture.  


Venez déchiffrer les partitions de votre choix, en toute tranquillité, le casque vous offre une intimité acoustique, sans complexe et sans perturber les autres usagers.  Ce piano digital de qualité supérieure, un Clavinova Yamaha CLP-585, dispose d’une technologie de pointe imitant le toucher d’un piano à queue. Les sonorités de ce piano sont multiples : grand piano de concert Bösendorfer, piano pop, jazz ou rock, orgue, basse acoustique et bien d’autres.

Alors, que vous soyez débutant avec les Microkosmos de Bartók, passionné de Keith Jarret, attiré par l'humour d'Erik Satie ou par les thèmes des musiques de films, venez l'essayer, il vous attend !



Offre de sonorités variées 
Disponibilité


Muriel