lundi 22 septembre 2014

A l'affiche : Livre vermeil de Montserrat

Michel Pavillard est disquaire indépendant à Genève, il va nous faire découvrir le 1er octobre prochain les célèbres mélodies du Moyen Age tirées du Livre vermeil de Montserrat, lors d'un Salon musical au Grütli.


Manuscrit copié peu avant 1400 par les moines de l'abbaye bénédictine de Montserrat, en Catalogne, le livre vermeil est devenu célèbre surtout pour les sept folios de notations musicales qu'il contient, parmi un ensemble de textes religieux en latin et en catalan. Le contenu du livre était à l'usage des moines chargés d'accueillir les pèlerins venant adorer la Vierge du monastère et de les guider spirituellement. Un facsimilé du manuscrit médiéval du Llibre vermell de Montserrat a été publié par l'abbaye de Montserrat en 1989, à consulter en ligne dans sa version numérisée. Un exemplaire de ce facsimilé est d'ailleurs possédé par la Bibliothèque du Conservatoire de Genève et sera exposé au Grütli pour le jour de la conférence.

Pour lire et interpréter la musique, on choisira l'édition du Llibre vermell de Montserrat pour voix a cappella publiée par Jacques Viret en 2004, cette édition propose les transcriptions et le facsimilé des pages musicales de livre, elle est accompagnée d'une étude historique et musicale très complète. On trouve également à la Bibliothèque musicale la partition des chants du Livre vermeil dans le 3e volume du Cancionero musical popular español de Felipe Pedrell. En ligne, le portail ChoralWiki vous dirigera vers différentes retranscriptions en notation musicale moderne des neufs chants contenus dans le précieux livre.

Nous laisserons le soin à Michel Pavillard de vous en dire plus sur ces chants, afin de les apprécier dans leur contexte historique et à travers un florilège d'exemples musicaux.





















 
Imperayritz de la ciutat ioyosa : virelais en catalan, 
manuscrit de Montserrat et une transposition en notation moderne


Disponibilité
Tullia
 

lundi 15 septembre 2014

Chilly Gonzales : la méthode


"J'ai entendu un authentique charmeur de serpent hypnotiser un animal sauvage avec une flûte marocaine. J'ai entendu un prédicateur en sueur brailler a cappella dans un micro qui saturait. J'ai entendu une chanteuse s'épancher sans pudeur (...) De nos jours, il y a je ne sais combien de façons de faire de la musique".


Ces mots sont tirés de "Re-introduction etudes" de Chilly Gonzales, le pianiste-canadien-un-peu-fou au record du monde du concert le plus long. Après avoir appris la musique à l'oreille, il s'est intéressé à la précision de la notation musicale. Mais il a "été stupéfait de constater le côté anti-musical, médiocre et résolument PENIBLE de la plupart des méthodes." N'étant jamais mieux servi que par soi-même, il vient donc d'écrire sa propre méthode sous forme de nouvelles études afin de redonner du plaisir aux pianistes et de les guider à travers les différents composants de la musique, "façon Gonzo".

A travers 24 études faciles et amusantes, il aborde les notions de tierces, quintes, motifs en mouvement, gammes comme mélodie, blue note, green note, résolutions, lignes de basse des années 80 etc. Au terme de cette méthode, le pianiste aura appris les règles et astuces de Gonzales, qu'il peut remettre en question à son tour et expérimenter jusqu'à obtenir quelque chose de nouveau. 

Disponibilité

Fabienne



jeudi 4 septembre 2014

Brève : Z comme Zarzuela

Glorifiée par Saint-Saens et par Nietsche, la zarzuela est un art lyrique spécifiquement espagnol. Largement méconnue hors des frontières linguistiques des pays hispanophones, on remarque toutefois un intérêt international émergeant : pour preuve la parution d'un guide de la zarzuela par le musicologue français Pierre-René Serna.



A l'orée du 17e siècle, sur un terrain forestier au Nord de Madrid, fut bâtit un palais de villégiature royale entouré de ronces  (zarza en espagnol), il prend le nom de Palacio de la Zarzuela. Acteurs et musiciens viennent y divertir le roi et sa suite avec des comédies caractérisées par une alternance de déclamation et de chant. Très vite, ces soirées festives du palais donnèrent leur nom au genre musical qui se développera ensuite sur quatre siècles. 

La zarzuela est un genre musical difficile à définir, tant le répertoire est nombreux et plutôt éclectique. Selon Pierre-René Serna, il se rapprocherait de l'opéra-comique français. Nous vous suggérons de lire le premier article "Z comme Zarzuela" du guide à rebours de Serna afin d'en percer les mystères. 

Placido Domingo interprète des airs de 
La Verbena de la Paloma de Tomas Berton, "oeuvre maitresse absolue du genre"

Essayez-vous aussi à interpréter quelques airs de zarzuela en piochant dans les partitions proposées à la bibliothèque.

Les sites web zarzuela.net, rédigé principalement en anglais, et lazarzuela.webcindario.com, rédigé en espagnol, donnent également de nombreuses informations en ligne sur le sujet.

Disponibilité

Tullia