lundi 14 août 2017

Kocsár : chaconne pour cordes junior

En été, c'est le temps des camps et stages de musique. Pour le plaisir des jeunes (et aussi des moins jeunes débutants) la bibliothèque propose un choix de partitions faciles pour ensembles : des adaptations de thèmes célèbres aussi bien que des compositions originales.

Parmi ces dernières le Chaconne per archi du compositeur hongrois Kocsár Miklós devrait séduire tant les professeurs que leurs élèves.




Composée en 1996, cette chaconne pour orchestre à cordes junior est aussi jouable en trio à cordes. La chaconne, une des formes musicales favorites de l'époque baroque, était à l'origine un ensemble de variations sur une basse obstinée. Dans la pièce de Kocsár, le thème de 23 mesures est suivi par neuf variations de caractère avec le même contenu harmonique. D'une durée de neuf minutes, la pièce se termine par la reprise du thème auquel est ajoutée une coda. A vos archets !

Elève de Ferenc Farkas, Kocsár a composé de nombreuses œuvres telles que messes, oratorios, concertos, mélodies et de la musique de chambre. Ses œuvres chorales composées sur des poèmes hongrois et des texte liturgiques sont mondialement renommées. 

Retrouvez d'autres œuvres faciles pour ensembles à la bibliothèque sous la cote 0.602

Disponibilité
Tullia

lundi 7 août 2017

Mrs. Robinson

Les cinémas du Grütli ont eu la bonne idée de programmer des films d'anthologie en versions restaurées. Après Le privé, Le lauréat est à l'affiche !


Côté cinéma, "Le Lauréat fait partie de ces films qu’on peut revoir sans se lasser et auxquels il est difficile de résister : Anne Bancroft y est toujours aussi sexy et Dustin Hoffman aussi nigaud, sa scène de cavale finale et le changement soudain dans l’expression du visage de Benjamin ouvrent des horizons inquiets, des fuites en forme de béances et de fissures névrotiques dans lesquels s’engouffreront Dennis Hooper, Monte Hellman, Martin Scorsese et Michael Cimino, entre autres" selon le directeur du cinéma d'Arte.

Côté musique, le réalisateur Mike Nichols demande à Paul Simon de composer trois chansons pour le film. Le film monté, aucune note n'a été écrite, sauf celle que Simon destinait à Mrs. Roosevelt. Ces quelques accords deviendront la célèbre chanson du film Mrs. Robinson, chanson qui ne devait n'exister que comme bande originale. Elle figurera finalement dans l'album Bookends en 1968. Cet album est cité dans Les 1001 albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie Le générique, quant à lui, reprend Sound of silence, morceau qui a enfin du succès en 1966, un an avant la sortie du film, grâce à une version électrique faite à l'insu du duo. Sortie en 1964, sur la face 1 de Wednesday Morning, 3 A.M., la chanson était en effet passée inaperçue. Avec le recul, on se rend compte que film et musique dans Le Lauréat jouèrent un rôle réciproque dans leur succès respectif. 



Central Park, 19 septembre 1981
Premier concert a rassemblé 500 mille personnes

La base de données de Radio Pop Music vous donne l'heure des diffusions de vos chansons préférées, et pour Mrs Robinson qui nous occupe, elle passe environ une fois par semaine, la prochaine !

Disponibilité
Muriel

mardi 1 août 2017

Yéniche sounds

Patrick Waser, membre du Bündner Spitzbueba

Les discours patriotiques et autres hymnes révolus vous font déguerpir ? Tournez-vous côté cinéma avec le film de Yéniche inouï ou Unerhört jenisch de Karoline Arn et Martina Rieder. Vous allez découvrir un pan de la musique traditionnelle suisse d'Obervaz, petit village niché dans une vallée de Lenzerheide. Les musiciens du lieu et plus particulièrement le groupe Bündner Spitzbueba parlent de leurs ancêtres yéniches, immigrés et semi-nomades.

Après avoir été présenté aux Journées de Soleure en janvier dernier, puis à Visions du réel ce printemps, le voici sur les écrans romands.



La seconde moitié du film révèle un passé douloureux et les traitements infligés aux enfants yéniches. L'article de Roderic Mounir sur le film s'intitule Les brûlures sous le folklore... C'est donc courageusement qu'Erich Eicher - le frère de ... -  se plonge dans les archives familiales. Le film se termine par la chanson de Stephan Weiss nid was es isch qui prend ici une signification toute particulière, et dans une grande connivence et virtuosité avec le trio grison. Savoureux !  

Stephan Eicher

Martin Waser
A la bibliothèque, la très complète collection de musique populaire suisse, sous le titre de Schweizer Volkmusik Sammlung fait référence. Les Cahiers d'ethnomusicologie, publiés par l'ADEM, mentionne cette publication dans le volume 16 (2003) : 
Voilà le fruit d’une vaste entreprise menée conjointement et courageusement par la Société pour la musique populaire en Suisse et les éditions Mülirad de Zürich. Il fallait en effet une bonne dose d’audace pour publier les travaux de collecte de la folkloriste Hanny Christen (1899-1976), puisque le corpus comprend plus de 10000 pièces musicales, ce qui donne un ensemble de 11 volumes. [le volume 2 est consacré entre autre, à la musique des Grisons]. 
Disponibilité (Cahiers d'ethnomusicologie)


Muriel

jeudi 27 juillet 2017

Variations Goldberg... et Rondeau

Jean Rondeau en 2017

L'été bat son plein, alors entre baignade et lecture, quoi de mieux que de prendre deux petites heures à réentendre les Variations Goldberg ? Le magazine Diapason de mai dernier consacre son dossier du mois au chef-d'œuvre de Jean Sébastian Bach et s'interroge en début d'article : 
Comment cette création, où Bach relève un nouveau défi, et dont l'ampleur comme la densité devraient laisser une partie considérable des mélomanes sur le bord de la route, peut-elle rallier aujourd'hui un large public fasciné ? La richesse d'évocation de l'Aria, reprise en miroir après la dernière variation, y compte pour beaucoup. Chaque interprète nous fait vivre autrement le retour à la source...
L'article revient sur les pianistes qui ont fait date (Glenn Gould, Wanda Landowska, Andreas Staier... ) et donne ensuite la parole à la pianiste Angela Hewitt pour l'analyse des trente variations. Je vous propose de vous détourner pour un temps des pianistes et de regarder du côté des clavecinistes et plus particulièrement Jean Rondeau, interprète de Pancrace Royer entre autres et de Bach. Lors de sa venue en Suisse l'an passé pour les Variations Goldberg, Julian Sykes s'était laissé séduire et concluait : 
Si certains choix de tempo peuvent surprendre de prime abord, ils s’intègrent de manière organique dans la courbe générale de l’œuvre. Quand Jean Rondeau revient à l’«Aria» principale après les 30 variations, on a l’impression d’une boucle qui se referme sur elle-même. Il y a quelque chose d’émouvant dans cette aria chantée avec beaucoup de simplicité, à nu. Une interprétation déjà très accomplie, à la générosité d’âme, que le jeune claveciniste peaufinera encore sans doute dans les mois et années à venir (Le Temps. 30.01.2016).

Concerto pour clavecin BWV 1052
(dernier enregistrement)

Pour ceux que cela titillent, Jean Rondeau interprétera ces mêmes variations à l'église de Zweisimmen le 2 août prochain. 

Plus accessible, la "carte blanche" de France Musique vous permettra de l'entendre au clavecin avec Bach ainsi qu'au piano dans ses propres compositions avec le quartet de jazz Note Forget.

Disponibilité (Diapason)
Disponibilité (partition Variations)
Disponibilité (analyse des variations par W. Landowska)
Disponibilité (partitions Royer)
Muriel



mardi 18 juillet 2017

Ravel aujourd'hui

Renaud Capuçon accompagné par l'Orchestre national de Lyon a créé mondialement en avril 2016 une nouvelle version de la Sonate pour violon de Maurice Ravel orchestrée par Yann Maresz. L'Orchestre de la Suisse Romande la mettra à son répertoire lors de sa prochaine tournée en 2018. En effet, Ravel toujours inspirant au XXIe siècle a été une figure phare pour l'orchestre et a contribué à sa renommée. Dès cet automne, le concert d'ouverture de la saison de l'OSR sera consacré à cet illustre compositeur français, avec en entrée de jeu une brève pièce peu souvent interprétée: Frontispice, orchestré par Pierre Boulez.

La bibliothèque vous présente les partitions de ces deux oeuvres de Maurice Ravel revisitées.

La Sonate pour violon orchestrée par Yann Maresz est disponible en location uniquement, toutefois on peut lire la partition en ligne sur le site de l'éditeur Durand. On y trouve également une interview de Yann Maresz à propos de son travail d'orchestrateur. La partition de la version originale de cette sonate pour violon et piano est disponible à la bibliothèque, ce fut la dernière oeuvre de musique de chambre que Ravel acheva en 1927 (analyse).




La partition de Frontispice pour deux pianos à cinq mains n'excède pas 15 mesures ! Composée en 1918 par Ravel, elle était placée en frontispice du livre de Ricciotto Canudo : S.P.503: le poème du Vardar, un auteur et dramaturge italien installé à Paris. Longtemps ignorée, l'oeuvre fut interprétée lors d'un concert organisé par Pierre Boulez en 1954, la partition quant à elle n'a pas été publiée avant 1975. Pierre Boulez a orchestré ce court morceau musical en hommage à son ami François Lesure. On retrouve la partition de Frontispice revisitée par Pierre Boulez dans le livre Musiques, signes, images : liber amicorum François Lesure.

Première page de la partition

vendredi 7 juillet 2017

Un nouveau catalogue plus facile à utiliser !

L'ancienne interface du catalogue de la bibliothèque n'est plus... Personne ne la regrettera vraiment, notre public nous avait confié, à juste titre, lors d'une enquête: "Concernant l'OPAC, c'est outil est une catastrophe." On approuve complètement et on vous invite à découvrir - si ce n'est pas déjà fait - le nouveau catalogue, beaucoup plus facile à utiliser.

Désormais une nouvelle interface RERO Explore Genève permet de trouver les références des partitions dans le catalogue de manière très simple et intuitive. Il suffit de faire une recherche "à la google" en tapant quelques mots clés, et ensuite on affine le résultat avec des facettes (par bibliothèque, par type de document, etc.) C'est efficace ! 

Pour les nuls, des tutoriels (courtes vidéos interactives) vous guideront lors de vos premiers essais...



Le grand "plus" de ce catalogue, c'est qu'il vous met également en lien avec des ressources en ligne. On peut ainsi trouver directement des partitions numériques dans le catalogue. Nombre de documents sont accessibles de partout, si le contenu est gratuit ou en open source. D'autres ressources numériques sont accessibles à la bibliothèque uniquement (Subscribers only), car il s'agit d'abonnements, comme par exemple la Classical scores library d'Alexander Street Press. Dans ce cas il faut venir à la bibliothèque pour lire, télécharger ou imprimer la partition numérique.

Un petit bouton "s'identifier" permet aux lecteurs et lectrices de se connecter à leur dossier personnel pour réserver un document ou pour prolonger un prêt.

Bien sûr les bibliothécaires de La Musicale sont toujours disponibles pour vous renseigner et vous aider dans vos recherches. Elles se feront un plaisir de répondre à vos questions.

Disponibilité

Tullia

lundi 26 juin 2017

Donnez-leur une chance !

Dans toute bonne bibliothèque qui se respecte, un travail de désherbage est effectué sur les collections. Il ne faut pas imaginer les bibliothécaires à quatre pattes en train d'enlever de la mauvaise herbe entre les rayons. Il s'agit de réviser la collection soit en supprimant des documents qui seraient devenus obsolètes ou en mauvais état, soit en les transférant dans un autre dépôt plus approprié, soit en les donnant plus loin. Au final, ceci permet de redynamiser la collection, de la valoriser, de l'actualiser, de la rendre plus cohérente.

Dans notre bibliothèque, le libre accès commence sérieusement à saturer avec près de 18'000 partitions : les rayons se remplissent (env. 1'000 acquisitions par an) et forcément les lecteurs ont plus de peine à trouver leur bonheur parmi le grand nombre de documents qui s'accumulent. On passe donc en revue les sections qui sont les plus encombrées, on analyse chaque document pour voir si ceux qui sont moins empruntés pourraient être relégués dans un autre dépôt ou tout simplement éliminés (ce qui est plus rare dans notre cas).

A ce niveau, il est intéressant de constater que les grandes oeuvres du répertoire battent tous les records de prêt et conservent leur droit de rester sur les rayons du libre accès. Tandis que d'autres oeuvres sont des laissées-pour-compte, des méprisées, des oubliées, alors qu'elles mériteraient beaucoup mieux ! Pourquoi donc les musiciens s'obstinent à jouer toujours les mêmes quatuors, symphonies, concertos, maintes fois entendus, alors que le public (et eux-mêmes !) pourrait apprécier de découvrir de nouvelles mélodies, certes de compositeurs plus contemporains mais qui restent tout à fait audibles pour les oreilles sensibles.

A découvrir

Voici quelques suggestions de partitions méconnues, oubliées sur les rayons des quatuors à cordes, qui pourraient renouveler votre répertoire.

Arabian Waltz : for string quartet / Rabih Abou-Khalil 

Valse enjouée, pour quatuor à cordes classique, aux résonances orientales, avec des rythmes pas que ternaires (7/16, 5/8...), écrite en 1995 par le compositeur et joueur de oud libanais Rabih Abou-Khalil.

Arabian waltz, en version avec oud traditionnel 

String quartet no. 2 / Michael Nyman

Deuxième quatuor à cordes parmi les quatre (que nous possédons) écrits par le compositeur anglais Michael Nyman - plus connu pour ses musiques de film (La leçon de piano, Bienvenue à Gattaca...) - dans son style de prédilection de  musique minimaliste et répétitive.


Script / William Sheller

On le sait moins, mais l'auteur d'Un homme heureux et des Filles de l'aurore a également composé des concertos, symphonies et aussi de beaux quatuors à cordes, comme Script. Ne manquez pas également dans la même idée Foehn et Ondis.

On réserve déjà nos places pour venir vous écouter !

Fabienne